Appuyez l’Institut de l’infrastructure des premières nations

L’IIPN a besoin de votre appui pour devenir la quatrième institution permanente desservant les communautés des Premières nations et les organismes autochtones.

« Que nous soyons une grande ou une petite communauté, nous avons tous des besoins en matière d’infrastructure. L’arrivée d’une bonne infrastructure dans nos communautés a été lente, elle coûte beaucoup d’argent et elle n’est pas très bien faite. » – Le conseiller Allan Claxton, Nation Tsawout et président de la Commission de l’aménagement de l’IIPN.

Les problèmes avec les systèmes d’infrastructure des Premières nations sont bien connus

L’infrastructure dans les réserves prend trop de temps à développer, coûte trop cher à construire et ne dure pas assez longtemps. Cela contribue à une série de mauvais résultats sur les plans de la santé, social et économique.

En réponse à cela, les organismes créés en vertu de la Loi sur la gestion financière des premières nations (LGF) ont proposé une initiative dirigée par les Premières nations, l’Institut de l’infrastructure des premières nations (IIPN), qui aidera les Premières nations dans la planification, l’acquisition, la construction, le fonctionnement et l’entretien de leurs projets en matière d’infrastructure. Consultez notre FAQ pour en apprendre un peu plus sur ce que l’IIPN est et n’est pas.

L’IIPN sera une quatrième institution facultative

L’IIPN sera la quatrième institution établie en vertu de la LGF et elle collaborera avec les trois autres institutions pour aider les Premières nations intéressées à mettre en œuvre leur compétence sur leurs biens d’infrastructure. L’IIPN concevra et mettra en œuvre ces innovations nécessaires pour réduire la quantité de temps et les coûts requis pour planifier, développer et entretenir l’infrastructure qui sera en fin de compte favorable à des communautés et des économies plus saines. Une fois établie avec l’approbation législative, l’IIPN jouera un rôle central en matière de soutien du développement économique autochtone et sera à l’avant-garde des instruments qui caractérisent la nouvelle relation fiscale entre les Premières nations et le gouvernement du Canada. Comme les autres institutions créées en vertu de la LGF, l’IIPN sera facultative.

Si elle est adoptée, l’IIPN sera une institution nationale qui travaille de façon coordonnée avec les Premières nations, les conseils tribaux, les organismes autochtones déjà en place et d’autres groupes pour aider les Premières nations à planifier, acquérir, construire, exploiter, entretenir, maintenir et posséder une infrastructure durable de manière efficace.

L’IIPN a besoin de votre appui

Pour appuyer l’établissement de l’IIPN comme quatrième institution nationale, nous offrons un modèle de lettre de soutien qui peut être rempli par votre Première nation ou organisme autochtone et renvoyé à l’adresse suivante : info@FNII.ca

Téléchargez le modèle de lettre de soutien (.docx)

Soutenir la mise en place de l'IIPN dans le cadre de la LGF