Conseil de développement

Le Conseil de développement de l’IIPN est composé de dirigeants et dirigeantes des Premières nations provenant de l’ensemble du Canada qui se sont portés volontaires pour fournir des commentaires et des conseils tout au long de la phase de développement de l’IIPN. Le rôle du Conseil de développement consiste à offrir des commentaires et des conseils sur les questions de nature politique liées à la façon dont l’IIPN sera établi et à ce qu’il fera. Le Conseil de développement a établi six principes pour orienter la conception de l’IIPN :

  • La conception de l’IIPN continuera d’être dirigée et contrôlée par les Premières nations;
  • L’IIPN sera facultative et respectera le droit à l’autodétermination;
  • L’IIPN collaborera avec les institutions des infrastructures des Premières nations déjà en place et d’autres partenaires possibles et les appuiera afin d’aider les Premières nations à bâtir une infrastructure plus durable;
  • L’IIPN sera une institution nationale;
  • L’IIPN sera une institution créée en vertu de la LGF;
  • L’IIPN aidera les Premières nations à mettre leur compétence en œuvre en ce qui a trait à l’infrastructure et appuiera les projets qui permettent de retirer un plus grand nombre de retombées sociales, économiques et fiscales positives.

LES MEMBRES DU CONSEIL DE DÉVELOPPEMENT DE L’IIPN SONT :

Allan Claxton, président du Conseil de développement

Allan a été le chef de la Première nation de Tsawout pendant 20 ans, de 1991 à 2011. Allan a également siégé au sein du conseil de bande pendant 10 ans. Au cours de cette période, Allan a été président du Comité des chefs sur la santé à l’échelon national et du Comité des chefs des Premières nations sur la santé à l’échelon régional. Il a également été élu président de la Commission scolaire indienne de Saanich durant trois mandats. Il a siégé au sein de plusieurs conseils d’administration, y compris celui de l’Administration financière des Premières nations, du Conseil du poisson des Premières nations (First Nations Fish Council), du Centre autochtone des ressources environnementales (CARE) et du Conseil consultatif sur la gestion des terres.

Keith Matthew, Colombie-Britannique

Keith Matthew est membre de la Première nation Simpcw et est un ancien chef de cette Première nation. Il a été chef pendant cinq ans et conseiller pendant cinq ans, jusqu’en décembre 2010. En tant que conseiller et chef auprès de sa communauté, il était responsable du développement économique et a joué un rôle déterminant dans l’établissement d’une relation d’affaires avec l’entreprise Mike Wiegele Helicopter Skiing et a aidé à négocier les droits de propriété d’un chalet d’héliski de 7 millions de dollars. Il a été le négociateur en chef dans les négociations avec Kinder Morgan Canada et Canadian Hydro Developers Inc., et a conclu des ententes sur les répercussions et les avantages pour sa communauté avec ces entreprises. Il a également dirigé les discussions concernant une entente sur les activités forestières et leur portée qui fournit de la fibre et des ressources à la Première nation Simpcw et à ses entités juridiques. Mais surtout, ces ententes ont créé des possibilités d’emploi et de formation dans le cadre de grands projets pour lesquels les membres de la communauté n’auraient normalement eu aucune chance de postuler et de travailler pour des entreprises qui étaient auparavant au-delà de leurs capacités.

À l’heure actuelle, M. Matthew siège au sein des comités suivants à titre de bénévole :

    • Président de la Société d’aide au développement des collectivités pour le compte des Premières nations de la région du Centre intérieur;
    • Président du Conseil pour l’avancement des agents de développement autochtones;
    • Directeur du Conseil de santé de la Première nation Simpcw;
    • Président de la National Aboriginal Energy and Power Association;
    • Directeur du Tulo Centre of Indigenous Economics, Université Thompson Rivers.

Il est également un propriétaire d’entreprise qui s’efforce d’employer des Autochtones dans toutes ses entreprises.

Vaughn Paul, Alberta

Vaughn fait partie du First Nations Alberta Technical Services Advisory Group Inc. (TSAG). Il s’agit d’un organisme de services sans but lucratif régi par toutes les Premières nations en Alberta par l’entremise d’un comité directeur des chefs nommé par l’Assemblée des chefs des Premières nations signataires d’un traité. TSAG offre de la formation et des services techniques aux Premières nations en ce qui a trait au logement, aux travaux publics, aux installations communautaires et à la gestion environnementale, en ce qui concerne plus de 12 programmes spécialisés.

TSAG possède de l’expertise et met particulièrement l’accent sur tout ce qui se rattache à la gestion des ressources hydriques à l’échelon local dans les communautés des Premières nations. TSAG exploite un programme de formation itinérante qui forme les exploitants de réseaux d’approvisionnement en eau et de services de traitement des eaux usées autochtones à fournir de l’eau potable. En partenariat avec Affaires autochtones et du Nord Canada —le bureau régional et les gens ici à Ottawa—TSAG a également travaillé sur l’élaboration d’un plan communautaire de protection des sources d’eau en compagnie d’une Première nation de l’Alberta. C’est le premier projet du genre. Ce guide servira de modèle national en ce qui a trait à la planification de la protection des sources d’eau sur les réserves en vue de continuer à renforcer les capacités communautaires en matière de gestion des ressources hydriques. TSAG offre de la formation technique et des possibilités de réseautage au personnel des Premières nations qui travaillent au sein des services des terres et environnementaux.

Dalyn Bear, Saskatchewan

Dalyn Bear est le dirigeant élu actuel et un fier membre de la Première nation de Whitecap Dakota (PNWD). Avant d’être conseiller, Dalyn était le directeur des Terres et de la Fiscalité pour le compte de la PNWD. Il est membre actif de l’équipe de négociation en ce qui a trait à l’entente sur l’autonomie gouvernementale de Whitecap et à l’Accord de mise en œuvre du traité de Whitecap Dakota. Il est également directeur du conseil d’administration de la Dakota Dunes Community Development Corporation (DDCDC) et du Conseil de développement de l’IIPN; il agit à titre de directeur au sein de plusieurs conseils d’administration pour le compte de la PNWD, y compris celui du Dakota Dunes Resort & Hotel et de la Whitecap Development Corporation.

Chef David Crate, Manitoba

Le mandat du chef Crate a été marqué par un accent persistant mis sur la planification à long terme, les partenariats stratégiques, la gérance environnementale et le développement économique. Son portefeuille comprend : les Finances, les Projets d’immobilisations, les Revendications territoriales, l’Emploi et la Formation, la Préparation aux situations d’urgence, les Relations intergouvernementales, les services de Garde de jour / Bon départ / de Développement de la petite enfance, la Fisher River Economic Development Corporation, la Commission des jeux, les Services de santé, la Gestion des terres et les Ressources naturelles / l’Environnement.

Geordi Kakepetum, Nord-Ouest de l’Ontario

Geordi est directeur général des Premières nations de Keewaytinook Okimakanak (KO). Les Premières nations de KO sont six Premières nations dont le territoire traditionnel se trouve dans le Nord-Ouest de l’Ontario. Le personnel de direction adopte l’orientation et la vision exigées par le conseil d’administration, composé des six chefs des Premières nations membres. L’exécutif assure également la gestion opérationnelle afin d’appuyer la coordination des services et la surveillance des contrats entre KO et ses partenaires. L’exécutif assure la liaison avec les chefs afin de fournir des renseignements à l’appui des priorités communautaires au profit des membres.

Joe Miskokomon, Sud de l’Ontario

Joe a été chef des Chippewas de la Thames pendant 10 ans et conseiller pendant 10 autres années. Il a été chef du Grand conseil de la Nation Anishinabek pendant 12 ans. Durant toutes ces années, il a siégé au sein du Comité constitutionnel de l’Assemblée des Premières Nations et il a fait du lobbying à Londres, Angleterre avant le rapatriement de la Constitution du Canada.

Tout au long de sa carrière, son intérêt prioritaire a toujours été la protection des droits autochtones et issus de traités – le perfectionnement des ressources humaines des Premières nations au moyen de l’éducation et de la formation et la capacité institutionnelle en tant que compétences législatives. Il possède plus de 30 ans d’expérience et a négocié les droits territoriaux dans les régions visées par un traité avec l’Ontario, des accords de chasse et de pêche qui continuent d’exister 25 ans plus tard.

Dana Francis, Atlantique

Dana Francis est associé principal pour le compte de Red Island Contractors Inc., où il prodigue des conseils professionnels aux clients qui ont une ou plusieurs idées de projets et qui ont besoin d’aide pour naviguer dans les diverses étapes nécessaires pour mener un projet à terme.

Diplômé de la Maine Maritime Academy, titulaire d’un baccalauréat ès sciences en Génie et d’un grade d’associé en Gestion des centrales électriques industrielles, Dana dirige les comptes des clients en ce qui a trait à l’architecture, l’ingénierie et la construction de leurs projets. Son cabinet s’engage à collaborer avec les groupes autochtones en vue d’optimiser les avantages socioéconomiques de grands projets d’exploitation des ressources que l’on cherche à implanter en territoire autochtone. Fort de plus de 25 années dans l’industrie au sein de groupes de construction de petite envergure et multinationaux, Dana apporte un riche bagage de connaissances et d’expérience au sein du Conseil de développement de l’IIPN.

Dana vit dans les Premières nations de Tobique et de Saint Mary’s, N.-B. avec sa famille.

Abonnez-vous à l’infolettre de l’IIPN

Abonnez-vous à l’infolettre de l’IIPN

Inscrivez-vous avec votre adresse courriel pour recevoir les dernières nouvelles et les mises à jour sur les projets.

* indique nécessaire
Menu